0 3 minutes 1 mois

Burkina/politique: Le congrès du CDP prévu du 18 au 19 décembre 2021

Le président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a organisé une conférence ce jeudi 16 décembre 2021 a son siège à Ouagadougou. L’objectif était de donner sa voix sur la vie de son parti. Ladite conférence a eu lieu au lendemain d’une conférence de presse animée par les vice-présidents du parti.

Une crise sévi actuellement au sein du parti Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). Face à cela le président du parti, Eddie KOMBÏGO a appelé la presse burkinabè pour donner sa voix sur la vie de son parti.

C’est avec un accueil chaleureux que les militants ont accueilli l’arrivée du président du CDP au siège du parti pour la conférence, Eddie Komboïgo. En plus, les militants aclamaient et scandaient : « Eddie, victoite ! Eddie, l’homme de la situations >>.

Pour le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), la justice a levé la suspension du 8e congrès. Cela pour informer les militants et sympathisants du CDP que le congrès du CDP aura bien et belle lieu les 18 et 19 décembre prochains décembre 2021 dans la salle de comité national Olympique de Ouagadougou précédé de la finalisation des travaux de la 71e session du Bureau Politique National (BPN).

En effet, pour les conférenciers, la non tenue du congrès pourrait conduire à la suspension du parti.

« Aujourd’hui, c’est l’heure de la vérité… Ceux qui appellent à ne pas tenir ce congrès ont leur agenda caché. Ils se définissent comme l’historique du CDP, moi Eddie Komboïgo et les camarades, sommes les futuristes du CDP », a laissé entendre le président du CDP Eddie Komboïgo.

« Cette fois-ci, c’est la fin. S’ils ne veulent pas que le congrès se tienne, c’est qu’ils ont un agenda caché : << la liquidation du parti », a dénoncé Eddie Komboïgo. Pour le président du CDP, le président du comité national d'organisation, Achille TAPSOBA a présidé les travaux du séminaire le 24 novembre et qui a validé les rapports à soumettre au congrès. Comment expliquer que celui qui a présidé la validation des documents du congrès aille tenir d'autres propos lors d'une conférence de presse ? Pourquoi déserter les instances dont ils sont membres au profil de la rue? « Oubien attendent-ils qu’un président providentiel soit-il, choisisse un président? », s'interroge Eddie Komboïgo. Du reste, le président du CDP lance un appel aux militants, amis, et congressistes à sortir massivement pour qu'ils poursuivent sereinement leur combat politique pour l'efficacité du Burkina Faso.