0 3 minutes 9 mois

En marge de la Journée internationale de la démocratie, le Centre pour la Gouvernance Démocratique au Burkina Faso (CGD) en collaboration avec ses partenaires le consortium Diakonia, NDI, PAX et PNUD a initié un dialogue démocratique ce vendredi 15 septembre 2023 à Ouagadougou. Ce dialogue démocratique se tient sous le thème:  » Désinformation et démocratie « . A l’ordre du jour deux grands panels avec des sous thèmes animés par des figures emblématiques du Burkina Faso dont Pr Augustin Loada, Dr Régis Balima, pr Alkassoum Maïga, Dr Abdoulaye Barro et Dr Daniel Keré.

Le 15 septembre de chaque année est consacré à la célébration de la journée internationale de la démocratie. Et c’est pour cette commémoration que le consortium Diakonia, CGD, NDI, PAX et PNUD a initié cette conférence publique sur le thème « Désinformation et démocratie» au Burkina Faso dans un contexte sécuritaire difficile et un contexte de transition politique suite des coups d’État.

Réfléchir sur les défis qui surgissent et les progrès accomplis voici toute la quintessence de la conférence publique sur la désinformation et la démocratie. Ladite conférence a réuni des acteurs de la société civile, d’institutions, d’ONGs et des citoyens. L’objectif étant d’aborder les questions de  désinformation et son impact sur la démocratie au Burkina Faso. Les difficultés qui mettent à mal les acquis de la démocratie ont été mis sur la table des discussions autour de plusieurs communications.

A entendre la directrice pays de Diakonia, Nadine Koné, il convient de souhaiter la bienvenue à tous pour cette commémoration de la journée internationale de la démocratie. Elle soutient que la démocratie est fondée sur les valeurs de liberté demeure un plié essentiel pour le développement de notre pays. « La démocratie est un processus qui nécessite notre engagement. Nous travaillons avec nos partenaires pour renforcer les institutions démocratiques. Aujourd’hui, pour cette journée commémorative, nous voulons réitérer notre engagement à promouvoir la démocratie. La démocratie n’est un luxe, ni un concept imposé à l’Afrique mais plutôt un droit fondamental», a confié Nadine Koné.

 

Du reste, il faut retenir la conférence publique sur la démocratie n’est pas une première du genre pour le CGD.

Rendez-vous est pris pour la commémoration de la journée internationale de la démocratie édition 2024.

Ismaël Kiekieta ✍️