0 4 minutes 3 semaines

Situation nationale: La CNAVC demande à la France de délocaliser son ambassade

Dans la soirée de ce jeudi 27 juin 2024, la Coordination Nationale des associations de veille citoyenne (CNAVC) a animé un point de presse pour demander le déménagement pur et simple de l’ambassade de France. Pour la CNAVC la position de l’ambassade de France est une menace pour la Présidence du Faso. Ladite conférence de presse s’est tenue sous le leadership du Président du mois de la CNAVC, Djibril Sawadogo, le porte-parole Ibrahim Kaboré et Yameogo Larba.
Il faut noter que dans un passé récent les membres de la Coordination Nationale des Associations de Veille Citoyenne(C.N.A.V.C), sont sortis les 05, 07 et 11 Juin 2024, pour exiger à l’Ambassade de France la relocalisation de ses locaux.

« La position de l’ambassade de France jouxtant la Présidence du Faso n’offre
aucune sécurité à nos autorités. Depuis ces différentes sorties, aucune disposition venant des autorités Françaises ne témoigne de la considération de nos réelles préoccupations. Nous prenons donc, la Communauté Nationale et Internationale à témoin, et nous devons prendre nos responsabilités devant I’histoire», a laissé entendre le porte-parole Ibrahim Kaboré.

La CNAVC demande aux Burkinabés de sortir massivement, pour un sit-in, devant l’ambassade de France ce vendredi 28 juin 2024 à partir de 8h00.

« Pour notre survie, nous devons nous battre coûte que coûte avec la dernière énergie pour délocaliser cette ambassade dans les délais. Nous avons fait des conférences de presse et nous avons remis une note pour demander à l’ambassade de France de délocaliser leur siège qui est une menace pour la Présidence du Faso. Il faut que l’ambassade se délocalise», Ibrahim Kaboré.

« Nous n’allons pas dévoiler certaines stratégies de combat. On a expulsé l’ancien ambassadeur. Ces derniers temps les médias français ont accusé nos autorités. Demain, nous demandons à la presse nationale de venir être témoin. Nous avons la certitude que les autorités sont avec nous et nous assurons leur sécurité. Nous avons donné un mois à l’ambassade de France et le mois est presque à terme», Assamadou Guiré.

Pour Djibril Sawadogo, Président du mois de la CNAVC, l’ambassade de France doit déménager pour s’éloigner de la Présidence du Faso. Il ajoute que c’est un délai de un mois qui avait été donné à l’ambassade de France pour changer de localisation. « C’est le pouvoir du peuple et nous avons le devoir de protéger nos autorités. Je vous donne rendez-vous demain pour être témoin de l’histoire», Djibril Sawadogo.

Selon Yameogo Larba, le délai de un mois donné à la France pour déménager est de rigueur. « Nous irons demain vendredi pour comprendre pourquoi le déménagement n’a pas été encore fait. Il n’y a plus de négociation possible », a laissé entendre Yameogo Larba.
Du reste, rendez-vous est pris le vendredi 28 juin 2024 à 8 h devant l’ambassade de France.
Sanfo Aminata ✍🏼