0 4 minutes 3 mois

Le comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque a organisé une conférence avec les hommes de médias ce vendredi 8 décembre 2023 à Ouagadougou. L’ objectif était de lancer officiellement les activités du pèlerinage à la Mecque édition 2024.

Après l’installation de ses membres le 3 novembre 2023, le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque a procédé au lancement des activités du hadj édition 2024. Il faut noter cette mission sera suivie de la mission de signature de la convention d’ici janvier 2024.  Une commission ad’ hoc pour la sélection du transporteur aérien a été mise en place d’après Bertrand Toé, directeur de cabinet du ministre chargé de l’administration territoriale.

Il a ajouté que des mesures ont été mises en place pour l’organisation réussite du Hadj. Il s’agit de la mise en place d’un cadre de concertation regroupant des représentants du ministère chargé des cultes, de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) ainsi que du CNSPM.

En plus de cela, s’ajoute une formation au profit des techniciens des agences de voyage pour l’utilisation de la plateforme nationale afin de faciliter les inscriptions des pèlerins en ligne. A cet effet, il a fait savoir que des précisions seront apportées « incessamment » par le comité d’organisation afin de permettre aux pèlerins de s’inscrire avant la date limite.

Par ailleurs, il faut noter que le coût provisoire du hadj 2024 est de 3 280 800 F CFA. Ce coût provisoire est fixé afin de permettre aux agences de voyages et aux futurs pèlerins de procéder aux formalités et aux exigences dans les délais et au regard du calendrier serré du Hadj.
« Lorsque tous les coûts des différentes prestations seront connus et stabilisés, le coût définitif qui pourrait subir une variation sera communiqué aux pèlerins et aux différents acteurs à temps par les canaux appropriés.

En ce qui concerne le quota Amadou Sidibé, président du Comité National de Suivie du Pèlerinages à la Mecque, a affirmé que le quota du Burkina Faso pour le pèlerinage à la Mecque est fixé à 8 143 pèlerins. Pour lui, la tenue du lancement du hadj 2024 en ce mois de décembre 2023 est une recommandation des autorités saoudiennes pour préparer le plus tôt possible le Hadj 2024. << Donc, ce sont ces exigences-là qui nous ont amenées à organiser assez tôt cette année ce lancement>> dit-il.

Du reste le directeur du Cabinet du ministre chargé de la décentralisation territoriale Bertrand Toé, invite les pèlerins à plus de rigueur, de discipline et de sagesse dans les préparatifs du voyage et tout au long de leur séjour en Arabie Saoudite. <<Vous êtes des ambassadeurs du Burkina Faso à cette édition », a-t-il ajouté.

Sanfo Minata ✍️