0 4 minutes 9 mois

Ce mercredi 4 octobre 2023, l’association art et culture BISO a procédé au vernissage des œuvres de la 3e édition de la Biennale Internationale de Sculpture de Ouagadougou (BISO). Ce sont au total 20 artistes sculpteurs venus de 12 pays qui ont bénéficié d’une résidence de création du 4 septembre au 3 octobre 2023 à partir du projet « Compétences croisées». Pour cette édition, le thème retenu est «Le feu des Origines». Le vernissage de la 3e édition de la BISO a connu la participation du FDCT, du ministère en charge de la culture et de l’Union Européenne.

D’entrée de jeu, il faut noter que l’Association Art et Culture BISO est l’un des bénéficiaires du 2e appel à projets du Fonds de Développement Culturel et Touristique dans le cadre du Programme d’Appui aux Industries Créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAIC GC), avec le soutien de l’Union Européenne. L’association a été financée à plus de 29 000 000 dont une subvention du FDCT de plus de 25 000 000 pour la mise en œuvre de ce projet intitulé « Compétences croisées ».


Selon l’un des porteurs du projet, Nyaba Léon Ouédraogo, il convient de remercier tout les invités qui ont répondu présents pour BISO acte 3.
«  J’ai des mots de remerciement à l’endroit des artistes qui sont venus de loin pour ces créations artistiques. Merci au FDCT et les partenaires techniques et financiers. Avec Christophe Persan, nous avons osé donner de la visibilité et la création à la sculpture fondateur de notre civilisation. Le thème est inspiré d’un livre d’ Emmanuel Dongala qui invite à s’inspirer de l’essentiel», a expliqué Nyaba Ouedraogo.

Pour Christophe Persan, co-porteur du projet, c’est avec beaucoup d’émotion qu’il revient tout les deux ans au Burkina Faso pour célébrer la sculpture.  Il affirme que l’art et la culture parvient à transcender les soucis au quotidien. « Les œuvres qui seront présentées sont tous exceptionnel», a laissé Christophe Persan.

 

A entendre, le représentant de l’Union Européenne, Marc Duponcel, c’est un grand plaisir de participer à cette 3e édition du BISO. Pour lui cette édition se tient dans un contexte très difficile pour le Burkina Faso et il faut féliciter le comité d’organisation.

La directrice générale du FDCT, Carine Traoré, lors de son allocution a saisi l’occasion pour féliciter l’association Art et Culture BISO pour la pertinence et la qualité de son projet qui entre en étroite ligne avec les objectifs du PAIC GC. A elle de préciser qu’il permet la création d’œuvres, la professionnalisation des artistes plasticiens, le partage d’expériences entre artistes, ainsi que la mise en marché des produits et services culturels issus de cette résidence.

« C’est un immense plaisir pour moi de me joindre à vous ce soir pour le vernissage de l’exposition de la 3e édition de la Biennale Internationale de Sculpture de Ouagadougou (BISO) de l’association Art et Culture BISO. Qu’il me plaise de souhaiter la bienvenue à tous les artistes plasticiens venus d’ailleurs pour participer à cette biennale», a soutenu la DG du FDCT.

Rendez-vous est pris pour la 4e édition du BISO.

Ismael Kiekieta ✍️