0 1 minute 12 mois

Peut être une image de une personne ou plusLe Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a organisé au titre de l’année 2021 son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel ce jeudi 27 mai à Ouagadougou. Placé sous le thème : << présentation et validation du projet de statuts général des personnes de FAN, bilan et perspectives des activités du Comité Ministériel de lutte contre le SIDA ( CMLS), ladite cérémonie a été annimée sous le leadership du Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Cherif SY.

Depuis les premières attaques terroristes en 2015, l’ ensemble des peuples Burkinabè s’est mobilisé pour faire face à un nouveau défi qui menace les fondements de la cohésion et qui plombent les efforts du développement. Ce premier CASEM se tient dans le contexte de lutte contre le terrorisme, notamment dans les régions de l’Est, du Nord et du Centr-Nord. Il faut noter que les forces Armées sont engagés dans les actions militaires de défense et de protection territoriale, ils sont aussi de plus en plus engagés dans des actions civilo-militaires.
En effet, la relecture du statut du personnel des Forces Armées Nationales qui est le thème principal revêt une grande importance pour la gestion des carrières des militaires et partant pour leur protection, leur motivation et leur efficacité. Les changements notable intervenue dans l’environnement du soldat notamment ceux ceux imposés par la lutte contre le terrorisme, exigent de considérer certains aspects du statut du personnel des forces Armées Nationales. En outre,les annulations récurrentes par le juge administratif des sanctions prises par l’autorité militaire à l’encontre des membres des forces Armées, ont également justifié la relecture du statut pour confirmer à la loi, les nécessaire actes à poser dans ce sens. Il faut noter également que l’examen du bilan des activités du Comité Ministériel de lutte contre le SIDA sera une occasion de se rendre compte
Des efforts déployés jusque là pour endiguer ce fléau et d’apprécier les résultats engrangés.

Pour le Ministre de la Défense, il ressort de ce casem de la relecture du statut du personnel des Forces Armées Nationales. Il faut d’abord comprendre que le statut général du personnel des Forces Armées est un ensemble de droit qui régit la vie des militaires.  » Cette loi conditionne beaucoup de choses. Mais ce statut est adossé, nous sommes dans un contexte aujourd’hui ou nous sommes confrontés à certaines réalités dont les dispositions n’avais pas été prise pour y répondre. Nous n’étions pas en conflit Aujourd’hui nous avons des camarades, des frères des sœurs qui tombent dans les champs d’honneur il faut bien les prendre en charge ce qui est normal,ce qui se fait de façon normale sans problème. Mais quand ils sont invalidé, il faut que l’on puisse non seulement après les avoir soigner, les réinsérer dans le processus du travail. Chose que nous faisons en réalité sans avoir des textes de base qui nous permet de le faire. Que ce soit sur le plan financier ou en nature nous le faisons et c’est légitime, il faut que l’État le face, les forces Armées et aussi des textes légaux qui accompagnent cela. Il faut que la légitimité posé par les Forces Nationale soit conformité avec la légalité » a-t-il affirmé.
En rappel, la vision de chef des Armées est d’entreprendre les réformes nécessaires malgré le contexte difficile pour consolider le caractère républicain de nos Forces Armées Nationales et renforcer continuellement leur préoccupation.