0 3 minutes 7 mois

La cercle d’études, de recherches et de formation islamique de la coordination régionale du centre en collaboration avec la Fédération des Associations Islamique du Burkina a tenu dans la matinée de ce dimanche 29 octobre 2023 à Ouagadougou une conférence publique autour du thème « La gestion des crises sociopolitiques à la lumière des références islamiques. L’objectif étant d’éclairer les lanternes des fidèles musulmans sur la conduite à tenir dans la gestion des crises sociopolitiques. Imam Alidou Ilboudo a été le conférencier principal du jour.


D’entré de jeu, il a été question pour le conférencier principal du Jour, Imam Alidou Ilboudo, de souligner que dans le cadre de l’islam, il y a deux positions. Il cite la position de principe liée à la croyance et la position de circonstance liée à la condition humaine.

« Au delà des divergences et des valeurs, nous sommes du même origine et nous avons la même volonté de vivre. Il faut toujours faire le bien à son prochain. Seule la recherche de la justice et de l’équité sont des fonctions qui vont rester. La vie humaine est sacrée et il faut la préserver. Il ne faut pas nuire à autrui. Il y a le pardon et la réconciliation dans le fondamentaux des crises. On parle de la réconciliation sociale et non politique. Nous devons prôner le dialogue social.

 

Pour le coordonnateur du Cerfi Région du Centre, cette conférence publique a pour but d’apporter la contribution du CERFI à la résolution de la crise que traverse le Burkina Faso depuis quelques années. Il ajoute qu’il s’agit de s’interroger sur la crise sociopolitique selon les prescriptions du Prophète Mohammed (SAW). « En revisitant les enseignements du Prophète, nous trouverons des résolutions propres à la communauté. Les solutions trouvées seront la contribution du CERFI. Ceux qui prennent part à cette conférence doivent porter plus le message du CERFI par rapport à la résolution de crise. On attend que les conférenciers soient porteurs de messages de paix, de vivre ensemble et de cohésion sociale. Après cette conférence, les résultats seront transmis aux décideurs », a confié Rasmané Simporé, Coordonnateur Régional du Centre CERFI.

Du reste, il convient de noter que ce sont plus de 200 personnes qui ont pris part à cette conférence publique du CERFI. Rendez-vous est pris pour les prochaines activités du CERFI.

Ismaël Kiekieta ✍️