0 5 minutes 11 mois

Après «Échos et complaintes de ma terre» , le poète, Lamoussa TIAHO vient ajouter à ses productions « Les sillons du futur», une poésie pour enfants. L’œuvre est un condensé de préceptes qui redynamise la fibre patriotique de la jeunesse. « Les Sillons du futur» est préfacé par Pr Salaka Sanou et disponible au prix promotionnel de 7000 FCFA l’unité. A l’occasion de cette nouvelle parution, le Dr Lamoussa TIAHO a bien voulu accorder un entretien exclusif au journal faso-info.net le mardi 23 août 2023 à Ouagadougou.

Composé de 27 poèmes, tous illustrés d’images, « Les Sillons du futur» aborde une série de thèmes destinés à la formation des enfants.

«Les sillons du futur» c’est ce combat qui doit permettre au burkinabè de rentrer dans le futur.

De Lamoussa TIAHO, Enseignant-chercheur Écrivain

A entendre le Dr Lamoussa TIAHO, « Les sillons du futur» est une littérature de jeunesse. Une poésie pour jeunes qui met l’accent sur un certain nombre de valeurs dont les valeurs civiques, patriotiques et le respect des aînés. Pour le Docteur en critique et littératures africaines, l’œuvre poétique commence par les couleurs nationales parce qu’elles doivent être inculquées dans le logiciel des jeunes pour les guider vers l’idéal patriotique.

« Parmi les principales thématiques, il y a le terrorisme qui montre que pour la patrie, il faut aller jusqu’au sacrifice suprême s’il le faut. C’est une poésie qui galvanise les jeunes et tous les burkinabè à être prêts pour défendre la partie. L’une des choses pour laquelle on peut donner sa vie c’est vraiment la patrie. Pour survivre, il faut accepter sacrifier nos vies. Il faut lutter pour pouvoir être là demain. Les martyrs ne devraient jamais être oubliés parce que c’est à cause d’eux que le futur sera possible. C’est une poésie de mobilisation de la jeuness», a laissé entendre Dr Lamoussa TIAHO.

Le préfacier de l’œuvre, Pr Salaka SANOU soutient que la littérature pour enfants et pour jeunes est une catégorie de production littéraire dont le destinataire est indiqué, précisé : les enfants et les jeunes. Il précise qu’en tant que catégorie sociale spécifique ayant des besoins et des attentes particulières, la création littéraire qui lui est consacrée devrait répondre justement à ces besoins. « Comptant sur cette volonté affichée de se mettre au service de l’enfance, Lamoussa Tiaho vient enrichir le patrimoine littéraire burkinabè consacré à l’enfance et la jeunesse. Avec I’espoir que « ces sillons du futur» seront bien guidés pour la jeunesse montante du Burkina Faso.

«Le recueil est écrit dans un langage sobre, un vocabulaire simple, des idées clairement exprimées. cela n’est pas surprenant de le voir faire de la poésie pour enfants son domaine de prédilection puisque Lamoussa Tiaho est formateur de profession. Son métier d’enseignant, donc de formateur ajouté à ce désir de mettre sa plume au service de l’enfance cette catégorie sociale qui a besoin d’être formée, éduquée dans le sens de préparer à assumer ses responsabilités dans la société. Quoi de plus normal dans ces conditions que de la guider dans ce qu’elle devrait être ?», questionne Pr Salaka SANOU.

Du reste, il convient de noter que Lamoussa TIAHO est titulaire d’un Doctorat unique en Lettres Modernes option : Critique et littératures africaines. Il est Enseignant-Chercheur à l’Université Joseph KI-ZERB0 à l’Unité de Formation et de Recherche en Lettres, Arts et Communication (UFR-LAC). Il est Maitre de Conférences CAMES. Il est membre du Laboratoire Littératures, Arts, Espaces et Sociétés. Il est aussi l’actuel Chef de Département de Lettres Modernes à l’UFR-LAC de l’Université Joseph KI-ZERBO. Il a publié en 2020 un essai intitulé «L’Esthétique littéraire de Jean-Marie Adiaffi», et un recueil de poésie, «Echos et complaintes de ma terre» en 2022.

Ismaël Kiekieta ✍️