0 3 minutes 4 mois

Ce jeudi 15 septembre 2022 à Ouagadougou, l’Union Nationale des Jeunes pour la Réconciliation ( UN-JR) fort de mille jeunes a organisé une conférence de presse pour présenter l’UN-JR dans le fond et dans la forme. En effet, il a été question pour les premiers responsables de l’UN-JR de souligner que l’objectif global est l’union sacrée des burkinabè.

L’UN-JR fait parti du grand nombre d’OSC que connaît le Burkina Faso. Et comme certaines OSC, elle prône la réconciliation des fils et filles du Burkina Faso. Pour les premiers responsables, sa création est parue plus que nécessaire au regard du contexte ambiant et surtout des positions qui se figent de jour en jour. Selon le porte parole de l’UN-JR, Yonli Raphaël, il était important pour la jeunesse de contribuer à la cohésion sociale entre burkinabè. A lui d’ajouter que l’objectif Global l’union des burkinabè
« L’UN-JR va œuvrer pour promouvoir la réconciliation nationale et sincères. La jeunesse a décidé de prendre son destin en main. chaque jeune doit se donner un devoir d’écrire positivement son nom dans l’histoire du Burkina Faso. La réconciliation est l’une des conditions incontournable pour le retour de la paix», a laissé entendre Yonli Raphaël.
Les membres de l’UN-JR souhaitent une prise de conscience face à la gravité de la situation qui menace les fondements de la maison commune. « Nous ne nous considérons pas comme une OSC de plus mais plutôt comme une OSC en plus. L’UN-JR ce n’est pas simplement le discours verbeux», a soutenu le porte-parole de l’UN-JR.

Le mettre mot de l’UN-JR, c’est agir par le système éducatif pour sensibiliser les masses populaires sur les questions de paix, de réconciliation et de cohésion sociale. Pour l’UN-JR, l’éducation est la clé du développement.

Du reste, il convient de noter que l’UN-JR invite le Président du Faso à s’entourer des personnes ressources et sollicite le retour des exilés politiques, une amnistie envers les détenus politico-judiciaire.