0 4 minutes 4 mois

Le MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT en collaboration avec le comité d’organisation a animé un point de presse ce jeudi 14 décembre 2023 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias était d’annoncer les couleurs de la 2e édition de l’Académie Nationale sur l’Economie Verte. Et pour cette 2e édition l’objectif global de l’académie est de contribuer à assurer la transition du Burkina Faso vers une économie verte et inclusive. Ladite conférence de presse s’est tenue sous le leadership du Représentant du ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement, le Colonel Paul Djiguemdé.

L’Académie Nationale sur l’économie verte se déroulera du 19 au 21 décembre 2023 à Ouagadougou dans la salle de la créativité du SIAO, sous le thème « Économie verte : facteur de résilience des communautés pour une paix durable dans un contexte de changement climatique et défi sécuritaire».
Il faut noter que le Burkina Faso s’est engagé, depuis 2010, dans un processus de transition de son économie nationale vers une économie verte et inclusive. Pour assurer cette transition, le pays des hommes intègre à certaines actions telles que l’adoption de la Politique Nationale de Développement Durable (PNDD) en 2013, de la Politique d’économie verte inclusive et transformation structurelle au Burkina Faso en 2016, de la Stratégie Nationale d’Economie Verte au Burkina Faso en 2019, etc. Cette dynamique permettra au pays de répondre aux deux enjeux majeurs du 21ème siècle : protéger l’environnement et contribuer à la vitalité de l’économie nationale.

Pour mettre en œuvre cette vision de l’État burkinabé, une académie nationale a été organisée en 2016 et une semaine nationale en 2022 sur l’économie verte pour informer, sensibiliser et renforcer les capacités de l’ensemble des acteurs. Pour pérenniser ces actions, les autorités nationales ont acté l’institutionnalisation de l’Académie nationale pour chaque deux ans.

L’Académie Nationale sur l’économie verte servira de plateforme d’échanges, de partage d’expériences, de présentation de produits et technologies vertes. Elle s’articulera autour de grandes actions : des séances de communication sous forme de panels suivi d’échanges ; d’une exposition des produits et technologies vertes, d’une soirée de reconnaissance et de récompense des acteurs de l’économie verte et de visite d’entreprises vertes.

Et selon le représentant du ministre en charge de l’environnement, le colonel Paul Djiguemdé, l’exposition des produits se fera pendant les trois (3) jours de l’académie nationale à travers la tenue d’une foire.
« Cette foire visera plusieurs objectifs dont entre autres : permettre aux participants de découvrir et d’apprécier les technologies éco-innovantes ; informer et sensibiliser les participants sur l’utilisation des technologies éco-innovantes ; créer et renforcer les relations de partenariat entre les producteurs, les chercheurs, les services techniques, les projets et programmes et les institutions de microfinance. L’Académie nationale de l’économie verte cible environ 300 à 400 participants composés du personnel de l’administration publique, institutions de recherche, organisations de la société civile, ONG, secteur privé, praticiens des institutions et des organismes de développement au Burkina Faso , », a-t-il expliqué.

Du reste, une soirée sera organisée au tout dernier jour de l’académie pour la reconnaissance des mérites et récompenser les efforts des acteurs qui se distingueraient dans le domaine de l’économie verte.

Ismaël Kiekieta ✍️