0 3 minutes 4 semaines

Ouagadougou : Les militants du mouvement agir ensemble demande la démission du président Boubacar Diallo

Les secrétaires généraux ont fait une rencontre au siège du parti Mouvement agir ensemble le 18 septembre 2021 à Ouagadougou. Objectif de cette rencontre était de faire le point de ce que se passe au sein du parti. Ladite cérémonie a été animée sous le leadership du SG du parti, Seydou SORE.

Depuis un certain temps, les responsables du Mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso est confronté à d’énormes difficultés au sein de leur parti. Il faut noter que cette crise est créé par certains responsables du parti principalement le Président Boubacar Diallo qui a entraîné un blocage des activités du parti.

Il faut noter que la direction du parti ne s’est jamais investie ni dans la précampagne nie dans la campagne. Aussi, elle s’est contentée de petites querelles infantiles pour ne pas dire d’actes de sabotage. En outre, aucun arrondissement n’a reçu la visite du président Diallo en tant que président durant cette période. En plus, après les élections, aucun bilan n’a été fait pour tirer les enseignements qu’il faut pour l’avenir, pire une partie de la direction du parti conduite par le présent Boubacar Diallo s’est mise à sanctionner abusivement et irrégulièrement les Secrétaires Nationaux créant encore la discorde au sein du parti.

Constatant ces faits, les Secrétaires Généraux et point focaux des arrondissements et communes rurales de Kadiogo ont tenté plusieurs fois de rencontrer le président pour mieux comprendre et proposer leur contribution pour une sortie de crise. Ainsi après avoir traité les militants d’indisciplinés et menacés de sanction, le président Diallo a boycotté le siège statutaire du parti et la même délocalisé suivant un communiqué signé de lui sans outre mesure.

De ce faire, selon les partisans, leur parti n’a pas d’avenir avec cette direction notamment avec le président Diallo et il exigent la démission sans condition du président Diallo, ils demandent le renouvellement des organes et instance du parti, demandent aux membres statutaires du parti à s’assumer pleinement.