0 5 minutes 1 mois

L’atmosphère politique burkinabè, ces derniers jours ont été marqué par la démission du premier ministre Joseph Marie Dabiré, suivi de la nomination, le vendredi 10 décembre 2021, du Dr Lassina Zerbo comme nouveau premier ministre. Une nomination tant attendu selon certains citoyens pour relever les défis tels la crise sécuritaire et la bonne gouvernance.

C’est ainsi qu’une équipe du journal « Faso-info.net » est allé à la rencontre de M. Paul Ragnagnewende ZONGO, Analyste/Membre de la Délégation Afrique Subsaharienne de l’Institut d’Etudes de Géopolitique Appliquée pour son avis.

Faso-info.net :  Dans un décret, le Président du Faso a nommé le Géophysicien, le Dr Lassina ZERBO comme Premier Ministre en remplacement du SEM Christophe DABIRE ? Quelles sont vos impressions ?

Paul Ragnagnewende ZONGO : ON NE POUVAIT PAS FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX. LE PRESIDENT CHANGE AINSI DE PARADIGME ET DE LOGICIEL POLITIQUE AVEC LA NOMINATION DU Dr Lassina ZERBO.

Le choix du Président du Faso sur la personne du Dr Lassina ZERBO comme Premier Ministre est une réponse aux aspirations du moment. Le Burkina Faso est au bord du gouffre et l’ancien gouvernement a démontré toute son incapacité à trouver des solutions, et l’adresse du Président à la nation le 25 Novembre dernier en est la preuve. Ce qui a motivé le Président du Faso à placer sa confiance sur le nouveau Premier Ministre n’est pas un secret. C’est un citoyen du monde qui a fait ses preuves à l’international à travers les questions de diplomatie scientifique, mais aussi, un burkinabè qui s’est fortement impliqué dans les recherches de solutions pour le Burkina et le Sahel. Et en tant que citoyen burkinabè, je salue donc sa nomination.

Faso-info.net : C’EST MAINTENANT LE TROISIEME OISEAU RARE QUE LE PRESIDENT DENICHE ? PENSEZ-VOUS QUE CELUI-CI PUISSE VERITABLEMENT TROUVER DES SOLUTIONS AUX PROBLEMES QUI SE POSENT ?

P R Z : Je ne suis pas un devin, je ne pourrai donc prédire le futur. Mais, je suis sûr d’une chose, le nouveau Premier Ministre a les qualités qu’il faut et tous les atouts sont à ses côtés. Son influence sur l’internationale peut être décisif. Il mérite donc de réussir sa mission.

Faso-info.net : BEAUCOUP CRITIQUENT LE CHOIX DU PRESIDENT ET TROUVENT QUE C’EST UN PAUL KABA BIS, QU’EST-CE QUE VOUS EN PENSEZ ?

P R Z : Nous sommes en démocratie et se sont les divergences d’opinion qui enrichissent les débats. J’ai un grand respect pour l’ancien Premier Ministre Paul Kaba THIEBA qui a fait tout ce qu’il pouvait. Des gens sont avec le Président depuis qu’il est pouvoir mais n’ont fait que patauger dans le doute alors qu’à l’horizon, l’espoir est permis. On veut quoi alors ? Du neuf avec du vieux ? Ce n’est pas possible. Le Président du Faso a compris les Burkinabè et il a décidé de changer de paradigme, de logiciel politique. Il est temps que nous quittions les petits calculs et sauver le Burkina Faso.

Faso-info.net : ON DIT AUSSI QU’IL NE MAITRISE PAS LE TERRAIN, C’EST AUSSI VOTRE PENSEE ?

P R Z : Vous parlez de quel terrain ? le terrain de la politique politicienne ou les questions d’intégrité territoriale du Burkina Faso ? Elevons le niveau des débats pour se donner la chance de sauver notre pays. J’ai eu la chance de participer à la conférence de presse inaugurale de la Conférence internationale sur la science et la diplomatie animé par le Dr Lassina ZERBO qui a déballé des stratégies capables de restaurer le pays. Comme on le dit, c’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon. Donc, je ne suis pas pessimiste.

Faso-info.net : QUEL EST VOTRE MOT DE CLOTURE ?

P R Z : Je suis très croyant  et c,est Dieu qui  a le dernier mot. Mobilisons-nous pour qu’il nous vienne en appui. Je vous remercie !

Interview réalisée par Minata SANFO pour Faso-info.net