0 5 minutes 4 mois

Ce jeudi 21 mars 2024 à Ouagadougou, Sana Accessoires a procédé à l’ouverture officielle de son centre de formation. Un centre dont la spécialité est l’entretien et la réparation des appareils électroniques. L’objectif étant de résoudre un temps soit peu la problématique du chômage au pays des hommes intègres. La cérémonie officielle d’ouverture s’est tenue sous le leadership du premier responsable Sanoussa Sana.

Conscient de l’accroissement du chômage au Burkina Faso, de l’accès difficile au concours de la fonction publique et de la vision du gouvernement d’encourager l’entrepreneuriat des jeunes, le Centre de Formation Sana Accessoires International qui a vu le jour depuis 2013, entend apporter sa touche afin d’aider les jeunes à être indépendant et à être autonome dans la vie active.

Ce sont au total, une trentaine de jeunes en fin de formation que le centre de formation Sana Accessoires a présenté lors de la cérémonie d’ouverture officielle.
Ces jeunes sont désormais qualifiés dans la réparation et l’entretien des téléphones portables.

Le centre de formation s’inscrit en droite ligne avec la vision du Président du Faso, le capitaine Ibrahim TRAORÉ à savoir inviter les jeunes à entreprendre.

A entendre les premiers responsables cette formation permettra à chaque jeune de pouvoir développer son propre business et d’être indépendant financièrement.

Il faut noter que la formation pratique s’est tenue en deux tranches, une première partie est une formation intensive sur deux semaines et des formations pratiques.
Le centre de formation a pour slogan, « VDP à Notre Façon »

« je suis venu me faire former parce que c’est une très belle initiative. Il y’a des zones où les réparateurs de téléphones portables se comptent au bout du doigt donc je pense que ça va m’aider à pouvoir mettre une entreprise en place. Actuellement j’ai appris beaucoup de choses, je peux changer un écran de téléphone, changer la batterie…. A Sana Accessoires International les matériaux sont moins chers donc ça va nous aider une fois que nous allons mettre nos entreprises sur pied » a soutenu un des bénéficiaires, Sané Abdoul, élève en classe de 3e.

Pour le premier responsable Sana Accessoires International, M. Sanoussa Sana, le centre de formation répond à la préoccupation du chômage des jeunes car il y a beaucoup de jeunes qui sont diplômés mais par manque de moyens ou pour manques de formation professionnelle adapté à la situation du pays, ils sont toujours au chômage. «Nous avons ouvert ce centre de formation dans le but d’apporter un plus. Nous voulons former les jeunes qui vont prendre à bras le corps leur avenir. La formation s’inscrit dans le domaine de la réparation, de la maintenance des téléphones portables et de tous les appareils électroniques comme la programmation, le décodage, le flashage et la création de logiciels. La particularité à Sana Accessoires International, c’est que nous n’avons pas besoin d’une personne qui a déjà des connaissances intellectuelle, universitaire ou scolaire. Nous formons tout le monde» a-t-il soutenu.

Pour Brice Bamogo, ingénieur en électronique, cette formation va contribuer au développement du Burkina Faso. Il soutient qu’il est dans le domaine et s’y connait un peu.

« Les téléphones sont les appareils les plus miniaturisés en électronique. Et une fois que tu arrives à enlever et remettre les pièces, tu as forcément un bon niveau en électronique. Les réparateurs qui sont sur le marché actuellement, ce sont les gens qui ont l’expérience et malheureusement dans nos universités on a pas trop le temps pour faire la pratique. Donc quand j’ai entendu parler de cette formation je n’ai pas hésité à m’inscrire afin d’avoir une expérience de plus à mes compétences que j’ai au niveau universitaire» a-t-il expliqué.

Du reste, le centre de formation est ouvert à tous ceux qui désirent entreprendre dans la commercialisation, la vente, l’entretien et ‘a répartition des appareils électroniques.

Le centre de formation Sana accessoires est situé à Ouagadougou à Zabre Daaga.

Minata Sanfo✍️