0 4 minutes 1 mois

Le Syndicat national des commerçants du Burkina Faso (SYNATCOMB) a organisé une conférence de presse ce jeudi 18 avril 2024 à Ouagadougou sur l’affaire de l’ex ministre du développement industriel du commerce, de l’artisanat, et des petites et moyennes entreprises, Roch Donatien Nagalo. L’objectif était d’annoncer à l’opinion publique que les plaintes contre Donatien Nagalo sont infondées selon la justice burkinabè. Le verdict a été rendu le 13 mars dernier.

Le 08 novembre 2022, Roch Donatien Nagalo rendais sa démission au poste de Ministre en charge du commerce suite des plaintes. Après mois d’audience le verdict rendu par la justice est en faveur de Donatien Nagalo. Et à lui de soutenir que «Le mensonge a beau courir , la vérité fini par le rattraper ».

Nommé Ministre du Développement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises, Roch Donatien Nagalo a été contraint de renoncer à ses fonctions suite des accusations infondées. Il lui était reproché  « blanchiment d’argent et escroquerie ». Le Secrétaire général du Syndicat national des commerçants du Burkina Faso (SYNACOMB), Roch Donatien Nagalo, a été acquitté des faits qui lui sont reprochés.

A entendre Donation Nagalo, les juges ont trouvé que rien ne pouvait lui être reproché. «S’il devrait y avoir des victimes dans cette affaire, nous sommes les plus touchés parce que nous avons investi beaucoup de moyens matériels et financiers», a confié Le SG du SINATCOMB.

Pour Roch Donatien Nagalo, c’est une surprise que les plaintes se posent après sa nomination à la tête du Ministère du commerce. «Avant 2022, ceux qui nous ont accusés n’ont jamais remis en cause la confiance des membres à la structure et à ses premiers responsables? C’est ainsi que des esprits malicieux ont attendu l’occasion qui nous avait été donnée de servir au plus haut sommet de notre pays et les intérêts des commerçants que nous défendons, pour déployer un tissu de mensonge visant à ternir notre image et celle de la structure que nous dirigeons. Un tel comportement relève de l’ignominieL’accusation relevait d’une malice politicienne. Le verdict a fait éclater la vérité, lavant ainsi notre honneur et notre structure  », a laissé entendre Donatien Nagalo.

Une plainte de diffamation et de dénonciation calomnieuse a été déposée contre X et reste pendante devant le juge. « Nous attendons qu’il y ait une suite et nos avocats y travaillent», dixit les conférenciers du jour.

«Nous voulons signifier par-là, que ceux contre qui nous avons porté plainte pour avoir trainer notre image ainsi que celle de notre structure dans la boue, doivent reconnaitre publiquement leur tort dans la mesure où c’est sur la place publique que nous avons été drainés par leurs accusations», a conclu le SG du SYNATCOMB.

Sanfo Minata ✍️