0 5 minutes 8 mois

Dans la matinée de ce dimanche 19 octobre 2023 à Ouagadougou, BURKIMBI GAD-TAABA a animé un point de presse à Ouagadougou au mémorial Thomas Sankara. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias était de livrer leur lecture de la situation nationale et demander une prolongation à la transition burkinabè pour qu’elle vienne à bout de l’hydre terroriste. Convaincu que c’est avec le capitaine Ibrahim TRAORÉ que le pays des hommes pourra se sauver du terrorisme, le SG dudit mouvement Souleymane Ouédraogo et ses camarades plaide pour une prolongation de la transition.

D’entrée de jeu, il s’est agi pour les premiers responsables de BURKIMBI GAD-TAABA, de souligner  l’effort qu’abattent chaque jour les vaillants FDS et VDP, et le désir incessant de reconquérir la souveraineté totale du territoire sous l’égide du capitaine Ibrahim TRAORE. A entendre le SG de BURKIMBI GAD-TAABA, Souleymane Ouédraogo de réitérer au nom du mouvement leur soutien indéfectible et inconditionné à la transition burkinabè. Il a émis le vœu que Dieu les protège dans leur noble mission.
«Pour nous, BURKIMBI GAD-TAABA, pour que ces vaillants FDS et VDP puissent parvenir à la reconquête totale de l’intégrité territoriale,il est impératif que la durée de la transition soit révisée. Nous
proposons que le peuple accorde à cette transition le temps qu’il faut
pour parvenir à bout du terrorisme.
L’inadéquation entre la réalité et les principes de notre constitution
n’est pas sans conséquences car contenant des parties inadaptées à nos
réalités. La réalité du peuple burkinabé est autre et les autorités en
place promettent déjà une éventuelle relecture. Nous proposons
qu’on accélère les travaux liés à la dite relecture. Celle, qui prendra en
compte toutes les aspirations du vaillant peuple burkinabé», a laissé entendre le SG BURKIMBI GAD-TAABA.

Sur les tueries de ZAONGO, sans connaître les réalités du terrain et du théâtre des opérations, le mouvement pense que c’est une situation qui n’incombe pas la responsabilité des
FDS et VDP qui donnent le meilleur d’eux-mêmes dans la reconquête
du territoire malgré la modestie des moyens. Cependant, le mouvement est indigné lorsque  I’Union Européenne au lieu d’encourager et de féliciter nos braves FDS et VDP pour les efforts déployés quant à la lutte
contre l’insécurité, se met à menacer les autorités comme si ces actes barbares et ignobles émanaient d’eux. « Nous  demandons à  l’UE d’arrêter ses allégations afin de permettre à nos FDS et VDP de continuer leur noble mission. Nous constatons avec amertume l’absence des félicitations de la CEDEAO à sa souveraineté. Nous nous hâtons de se poser la question de savoir si les chefs d’État sont au service de l’impérialisme ?», s’interroge le mouvement BURKIMBI GAD-TAABA.

Concernant la récupération de Kidal par les FAMA du Mali, le mouvement félicite et encourage parce que c’est une mission qui vient de s’accomplir pour le Mali et une victoire d’étape pour la lutte contre le terrorisme au Sahel. « C’est une victoire historique saluée par tous !», a laissé entendre Souleymane Ouédraogo.

Du reste, il convient de noter que cette conférence s’est soldée dans une ambiance teintée d’espoir avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ. Et à cet effet, les voix s’élevaient avec des slogans

«Courage et force à nos FDS et VDP
Vive un Burkina libre, prospère et sécurisé !
Vive l’union des peuples libres et unis du sahel !
Vive la transition !
Vive le capitaine Ibrahim TRAORE!
La patrie ou la mort nous vaincrons»

Ismaël Kiekieta ✍️

72841962