0 4 minutes 7 mois

Le député malien Abba Alhassane en fin de séjour a organisé une conférence publique dans après midi ce dimanche 5 décembre 2021 à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence était de parler de la situation actuelle du Mali, Burkina Faso et au Niger.

La situation sécuritaire actuelle des pays telle que le Burkina Faso, le Mali et le Niger est dégradable. Face à celà, le secrétaire général du Convergence pour le Développement du Mali ( CODEM) en fin de séjour à Ouagadougou a organisé une conférence publique fasse à la presse burkinabè pour parler des ces actes terroriste que nous vivons actuellement. Pour le Député Malien, il n’était pas mal de mettre leur mission à profit pour en parler avec ses frères du Burkina Faso comme il avait fait avec la diaspora malienne. D’après lui, le constat qu’ils font ces derniers temps est qu’il y’a trop de tuerie percevant des tueries en masse. Des paisible citoyens sont massacrés sans comprendre pourquoi?

Il faut noter que le dernier massacre est celui dont il ya dix jours de cela à Bandiagara ou des femmes se rendant à un marché ont été brutalement massacré avec leur progéniture calciné. Pour lui, cette façon de semer la terreur à leur âge leur rappel autre chose. La guerre au Mali a commencé par un massacre dans une de leur caserne à Gaillon. Il ajoute que ces massacres ont permis le soulèvement des populations à Bamako les premières marche spontanée contre ADT etais soldé de ces massacres pour demander son départ car la population estimaient qu’il était complice ou qu’il les armes.

En ce qui concerne le député malien Abba Alhassane, la gente militaire est consciente du fait que pour résoudre la question sécuritaire du Mali il faut être suffisamment outillé et avoir des soutiens de partout. Ce qui est plosible et claire c’est qu’il ne résoudra pas la question sécuritaire toute seule. Il à affirmé qu’ils sont dans une transition au Mali qui est confronté à beaucoup de problème. « La question sécuritaire est beaucoup plus profonde, il faut du temps et beaucoup d’autres espertises » dit-il.

En ce qui concerne la question de la transition le député malien laisse entendre que ce que les gens disent avant d’arriver au pouvoir est totalement différent de la réalité du pouvoir tant qu’il est dedans. Car la personne ne pourra pas régler tout les jalons dans une transition courte. Pour lui le problème du Mali n’est ni UBK, ni ADT, ni SANOGO ni quelqu’un d’autre. Il ajoute à cela que le problème c’est eux même. Pour lui les effectifs des armés sont maigre et pour résoudre la question du terrorisme ils doivent négocier avec les terroristes afin de diminuer les attaques parce qu’il fait pas confiance à l’armée Malien à quoi il a confiance c’est le génie malien, ce à quoi il à confiance c’est le génie africain et le sursaut de tout les africains pour comprendre que trop c’est trop et il faut qu’ils redeviennent eux même qu’ils croient en eux qu’ils peuvent sécurisé les territoires, développer les pays et construire des avions dans avenir.

Du reste il faut noter que Alhassane ABBA pense que la France, le Burkina Faso et le Mali doivent faire un grand forum de la jeunesse car ils regorgent le même problème.