0 3 minutes 12 heures

Ce Mercredi 23 Novembre 2022 à Ouagadougou, le Mouvement HAMASCHIACH IN YOU est revenu sur l’urgence de faire un sacrifice au nom du Burkina Faso, condition sine-qua-non pour le retour de la paix. En effet, le 05 octobre dernier, le président dudit mouvement, Me Ollo Larousse Hien avait expliqué la nécessité et les sources de l’urgence d’un sacrifice pour le retour de la paix. Aujourd’hui, le mouvement se sent incompris, insiste et persiste sur un sacrifice d’envergure national.

Me Ollo Larousse Hien, président du Mouvement HAMASCHIACH IN YOU

– D’où est venue l’idée d’un sacrifice ?

Selon le président du Mouvement HAMASCHIACH IN YOU, il y a un NABI, un prophète supérieur qu’ils suivent beaucoup qui a eu à faire
beaucoup de prophéties sur le Burkina Faso depuis Blaise Compaoré à Ibrahim Traoré. Toutes ses prophéties se sont réalisées. Le prophète a dit que Ibrahim Traoré fera de son mieux pour le retour de la paix. Mais le Burkina Faso n’aura pas la vraie paix si toutes les couches sociales ne lèvent pas pour faire un grand sacrifice aux aïeux.

Qui peut prendre part à ce sacrifice ?
« Tous les burkinabè de toutes les couches religieuses et coutumières», dixit Me Ollo Larousse Hien

Votre message est-il compris?
A entendre Me Ollo Larousse Hien, le mouvement HAMASCHIACH IN YOU a eu l’impression de ne pas être écouté. Au niveau de la transition, une demande d’audience a été faite auprès des autorités pour insister sur la question de sacrifice, mais pour le moment il n’y a eu aucune réponse. Cependant le mouvement garde espoir.

Depuis le premier message qu’est ce que le mouvement à fait concrètement ?

« Nous avons introduit un demande d’audience auprès de la présidence et du Moogho Naaba. Nous avons également rencontré des opérateurs économiques pour leur explique la nécessité et l’urgence d’un sacrifice national pour le Burkina Faso», Me Ollo Larousse Hien

Qu’est ce que le Mouvement HAMASCHIACH IN YOU gagne en faisant ce sacrifice ?
Pour Me Ollo Larousse Hien, le mouvement gagne le retour de la paix au Burkina Faso. Il ajoute que le mouvement ne veut pas se reprocher quelque chose les jours à venir. «La question de sacrifice n’est pas une question de religion. C’est une question purement culturelle et spirituelle. Que perdons nous en faisons ce sacrifice ?», s’est interrogé Me Ollo Larousse Hien.

Il convient de noter que le Mouvement HAMASCHIACH IN YOU insiste et persiste sur l’urgence d’un sacrifice pour le retour de la paix et la stabilité au pays des hommes Intègres.