0 3 minutes 2 mois

Le Groupe d’Initiative pour la Refondation de la Patrie ( G.I.R.P) a organisé une conférence de presse ce jeudi 12 Mai 2022 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias était de présenter officiellement le manifeste du G.I.R.P à l’opinion publique.
Le G.I.R.P depuis décembre dernier était apte à mener des réflexions sur le développement androgène du Burkina Faso. Ce jour devant la presse nationale, les premiers responsables ont présenté le fruit de leurs réflexions inspirées de la sociologie, de la philosophie et de l’anthropologie à travers un manifeste.
Le manifeste du G.R.I.P propose la refondation qui est l’action de refonder. A écouter le conférencier du jour, YAGO Romuald, membre fondateur, la refondation c’est déconstruire et reconstruire sur des bases nouvelles. « Il s’agit de reconstituer le Burkina Faso autour d’un nouveau contrat social endogène dans la rupture avec l’ordre ancien. La refondation va consister à construire une nation où chaque citoyen verra non seulement son rêve se réaliser mais se mettra au service du rêve commun, de la vision collective. Adopter une vision endogène pour le Burkina Faso est à la fois une nécessité et une urgence. Nos fondations doivent répondre à nos réalités sociales », a soutenu YAGO.
Selon Ahmadé SIGUIRE, membre fondateur, le mouvement n’est ni un parti politique ni une OSC.  » Il s’agit d’un cadre de réflexion pour le développement endogène et l’avenir de la Nation. Une chose qui a manqué au Burkina Faso depuis longtemps », a laissé entendre Ahmadé SIGUIRE.
Ledit manifeste stipule qu’il faut construire un nouvel état démocratique, populaire et social, responsable fondé sur les valeurs endogènes, inspirée de la sociologie, de la philosophie et de l’anthropologie des peuples burkinabè, une nouvelle base dont la rupture impose le développement à travers l’adhésion massive à un nouvel ordre social.