0 3 minutes 7 mois

Le Congrès pour la Renaissance et le Progrès se démarque de la marche illégale du 27 novembre. C’est au cours d’une rencontre du Bureau exécutif National du CRP que Valentin Ouedraogo, 1er vice président chargé des questions politiques et El Hadji Koala Madi Lawal, 9e vice président chargé des questions religieuses et coutumières ont bien voulu porter le message à ses militants.

 Le CRP lors de la rencontre de son bureau exécutif a exprimé une pensée à toutes les familles endeuillées par la crise sécuritaire. Le bureau exécutif du CRP au regard de la situation Nationale a bien voulu se réunir pour donner l’information aux responsables qui doivent relayer ses informations au niveau des bases.

Pour le 1er vice président du CRP, Valentin Ouedraogo, face à la crise sécuritaire nous devons être serein. « Nous sommes un parti de la majorité présidentielle et nous avons notre attitude à adopter au regard des manifestations à l’horizon. Le CRP a soutenu le programme de Roch Marc Christian Kaboré et il est légitime de soutenir les FDS. Nous devons être unis dans la crise sécuritaire », a laissé entendre le 1er vice président du CRP.

 Selon le 3e vice président chargé des questions religieuses et coutumières, El Hadji Koala Madi Lawal, concernant la marche du 27 novembre, il faut que les militants du CRP sache que nous soutenons le président du Faso.

 » Nous invitons nos militants à se démarquer de la marche parce que nous jugeons que le moment n’est pas propice nous pleurons la mort de nos FDS », affirme El Hadji Koala Madi Lawal.

Du reste, le CRP dans sa démarche républicaine invite ses militants à rester en marge de la marche du 27, jugé illégale.

Compte rendu de Sanfo Minata