0 4 minutes 1 an

En marge de ses 160 ème anniversaire, la croix rouge burkinabè et le croissant rouge ont animé une conférence de presse ce lundi 08 Mai 2023 à Ouagadougou. L’objectif de rencontre avec les hommes de médias avait pour but de de présenter le programme de cette commémoration et de faire de bilan annuel des faits net exercices de la croix rouge. Pour cette édition, le 160 ème anniversaire se tient sous le thème « Nous faisons tout avec le cœur». Ladite conférence se tient sous le leadership de Laurent Saugy, Chef de la délégation du CICR au Burkina Faso et du secrétaire général de la croix rouge burkinabè Lazare ZOUNGRANA.

« 5367 personnes ont bénéficié d’appui, 8 ouvrages hydrauliques, 114 assainissements, 84 200 kits scolaires distribués
4776 kits d’hygiènes distribué, plus de 3000 personnes formées et sensibilisées, des vivres distribués, plus enfants protégés des risques de malnutrition et 109 extrait de naissances etablis au profit des enfants», ce sont entre autres les exercices et faits de la croix rouge burkinabè de l’année 2022.

« Ce sont des milliers de volontaires qui se mobilisent pour sauver le monde. Le réseau de la croix rouge et du croissant rouge est le plus vaste du monde. Nous sommes préoccupés par la persistance des persécutions et des violences. Nous devons respecter le droit international humanitaire. La désinformation peut entraver la protection humanitaire. Nous exprimons notre solidarité avec le Burkina Faso», a laissé entendre Laurent Saugy, Chef de la délégation du CICR au Burkina Faso

« Faire avec le cœur est principe d’humanité de la croix rouge. La crise sécuritaire est marquée par l’accroissement des besoins humanitaires. Les faits et exercices marquent notre engagement pour l’urgence humanitaire. Les conséquences nous préoccupent et nos organisations travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles. Cette commémoration sera marqué par un don de vivres aux pdi de Manga, le mardi prochain», a confié secrétaire général de la croix rouge, Lazare ZOUNGRANA.

A entendre, le SG Lazare ZOUNGRANA, la croix rouge burkinabè a décidé depuis un certain moment de faire des célébrations tournantes. «La croix rouge burkinabè n’est melé au drame de Karma. Nous avons publié un communiqué pour nous démarquer. La croix rouge ne témoigne pas. Elle ne donne pas d’information sur ce qu’elle voit sur le terrain. Au risque de ne plus avoir accès aux zones à fort défi humanitaire. La croix rouge est neutre. Il peut avoir des incompréhensions et il faut s’interroger sur la nécessité d’accepter les principes humanitaires de la croix rouge», soutient le SG.

Sur la question de la désinformation, Laurent Saugy précise que la meilleure manière de gérer les désinformations c’est insister sur l’action humanitaire et relayer les rôles de la croix rouge.

Du reste, il faut noter que la commémoration 2023 se tiendra à Manga, dans la cité de l’épervier.