0 4 minutes 2 mois

Créative Associates International en collaboration avec USAID et ses partenaires a procédé au lancement officiel du projet de Gouvernance Inclusive pour la Résilience (IGR) ce jeudi 30 juin 2022 à Ouagadougou. C’était une occasion pour les acteurs de présenter le projet IGR dans le fond et dans la forme. Cette cérémonie officielle de lancement s’est tenue sous le leadership du chef de projet adjoint de IGR, Siaka Ouedraogo et du représentant pays de USAID, Alison McFarland et du conseiller technique, représentant le ministre de l’administration territoriale, Diallo Alahni et des différents partenaires techniques.

Le projet IGR est un projet financé par USAID dont la mise en œuvre a commencé en juillet 2021. C’est un programme quinquennal qui a pour objectif de modifier le paradigme de la gouvernance en passant par un modèle d’offre et de demande à un modèle de responsabilité et de réussite partagées. En collaboration avec les institutions étatiques, le projet soutiendra les acteurs locaux pour qu’ils co-créent des feuilles de route au niveau communale pour la résilience.

Selon le chef de projet adjoint de IGR, Siaka Ouedraogo, représentant la cheffe de projet, l’objectif de ce projet est d’aider la gouvernance locale au Burkina Faso à passer d’un système transactionnel d’offre et de demande à un système de responsabilité partagée pour construire la résilience. A lui d’ajouter que le projet IGR va ainsi contribuer à appuyer la gouvernance locale à travers le renforcement de la capacité des municipalités et la création d’un dialogue franc, productif et constructif entre gouvernants et citoyens. « Le projet IGR est présent dans 19 communes et 4 régions du Burkina Faso ( Nord, centre nord, Sahel et l’Est). Il est financé par USAID pour plus 11 milliards de FCFA», a précisé le chef de projet adjoint.

A la représentante pays de USAID, Alison McFarland, d’affirmer que le projet IGR sera une solution aux problèmes de bonnes gouvernances qui minent la société, avant de dire que le projet est en droite ligne avec les missions de USAID qui a été créé pour la promotion des droits humains.

Quant au conseiller technique, représentant le ministre de l’administration territoriale, Ilahni Diallo, il n’a pas manqué de signifier que le projet IGR va renforcer les capacités des citoyens, des organisations Locales et communautaires ainsi que des groupes pour défendre leurs besoins et communiquer de manière constructive avec les représentants du gouvernement. Pour lui,  le projet vise trois objectifs majeurs qui se résument au renforcement des capacités et la création d’un cadre de dialogue entre les gouvernés et les gouvernants.   » Le projet IGR s’inscrit dans les axes du gouvernement. Ce projet nécessite l’accompagnement de tous et permettra de restaurer la confiance entre les gouvernants et les gouvernés. L’ensemble des parties prenantes est invité à travailler en symbiose. Le gouvernement remercie l’USAID pour l’accompagnement du projet », a décliné le conseiller technique avant de déclarer ouvert l’atelier.

En rappel, il faut noter que le projet de gouvernance inclusive pour la résilience est financé par l’Agence américaine pour le développement international, USAID et mis en œuvre par l’ONG CRÉATIVE ASSOCIATES INTERNATIONAL et son partenaire de mise en œuvre LUTHERAN WORLD RELIEF.