0 5 minutes 2 mois

๐Ÿ“Œ๐Œ๐ž๐ฌ๐ฌ๐š๐ ๐ž ๐๐ž ๐ฅ’๐ž๐ง๐ฌ๐ž๐ฆ๐›๐ฅ๐ž ๐๐ž๐ฌ ๐œ๐ก๐ž๐Ÿ๐ฌ ๐ญ๐ซ๐š๐๐ข๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ง๐ž๐ฅ๐ฌ ๐๐ฎ ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ

๐‘›๐‘œ๐‘ข๐‘  ๐‘Ž๐‘ฃ๐‘œ๐‘›๐‘  ๐‘ข๐‘›๐‘’ ๐‘š๐‘’ฬ‚๐‘š๐‘’ ๐‘๐‘Ž๐‘ก๐‘Ÿ๐‘–๐‘’ ๐‘’๐‘ก ๐‘›๐‘œ๐‘ข๐‘  ๐‘Ž๐‘ฃ๐‘œ๐‘›๐‘  ๐‘™๐‘’ ๐‘‘๐‘’๐‘ฃ๐‘œ๐‘–๐‘Ÿ ๐‘‘๐‘’ ๐‘™๐‘Ž ๐‘๐‘Ÿ๐‘œ๐‘ก๐‘’ฬ๐‘”๐‘’๐‘Ÿ ๐‘’๐‘ก ๐‘‘๐‘’ ๐‘™๐‘Ž ๐‘๐‘’ฬ๐‘‘๐‘’๐‘Ÿ ๐‘Ž๐‘ฃ๐‘’๐‘ โ„Ž๐‘œ๐‘›๐‘›๐‘’๐‘ข๐‘Ÿ ๐‘’๐‘ก ๐‘‘๐‘–๐‘”๐‘›๐‘–๐‘ก๐‘’ฬ ๐‘Ž๐‘ข๐‘ฅ ๐‘”๐‘’ฬ๐‘›๐‘’ฬ๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘ก๐‘–๐‘œ๐‘›๐‘  ๐‘“๐‘ข๐‘ก๐‘ข๐‘Ÿ๐‘’๐‘ 

 

Autoriteฬs politiques et administratives, Autoriteฬs religieuses,

Forces de Deฬfense et de Seฬcuriteฬ, Acteurs de la socieฬteฬ civile,

Acteurs de deฬveloppement,

Intellectuels de tout rang,

Hommes de meฬdias,

Anciens, femmes et jeunes des villes et des campagnes ; Populations du Burkina Faso ;

Les chefs supeฬrieurs coutumiers et traditionnels du Burkina Faso vous parlent :

 

๐๐จ๐ญ๐ซ๐ž ๐ฉ๐š๐ฒ๐ฌ, ๐ฅ๐ž ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ, ๐ญ๐ซ๐š๐ฏ๐ž๐ซ๐ฌ๐ž ๐ฎ๐ง ๐๐ž๐ฌ ๐ฉ๐ข๐ซ๐ž๐ฌ ๐ฆ๐จ๐ฆ๐ž๐ง๐ญ๐ฌ ๐๐ž ๐ฌ๐จ๐ง ๐ก๐ข๐ฌ๐ญ๐จ๐ข๐ซ๐ž.

Aujourdโ€™hui, notre peuple fait face aฬ€ une crise multidimensionnelle grave et le deฬsespoir sโ€™empare des populations.

Le quotidien et le vivre-ensemble sont mis aฬ€ rude eฬpreuve par les affres de lโ€™inseฬcuriteฬ et des conflits intra et inter communautaires.

Investis des hautes missions coutumieฬ€res et traditionnelles tireฬes de nos sources ancestrales, les chefs supeฬrieurs coutumiers et traditionnels du Burkina Faso se sentent fortement interpeleฬs par la situation nationale. Notre responsabiliteฬ nous impose de rompre le silence.

๐๐จ๐ฎ๐ฌ ๐ฆ๐š๐ง๐ข๐Ÿ๐ž๐ฌ๐ญ๐จ๐ง๐ฌ ๐ง๐จ๐ญ๐ซ๐ž ๐œ๐จ๐ฆ๐ฉ๐š๐ฌ๐ฌ๐ข๐จ๐ง ๐ž๐ญ ๐ง๐จ๐ญ๐ซ๐ž ๐ฌ๐จ๐ฎ๐ญ๐ข๐ž๐ง ๐š๐ฎ๐ฑ ๐Ÿ๐จ๐ซ๐œ๐ž๐ฌ ๐๐ž ๐๐žฬ๐Ÿ๐ž๐ง๐ฌ๐ž ๐ž๐ญ ๐๐ž ๐ฌ๐žฬ๐œ๐ฎ๐ซ๐ข๐ญ๐žฬ, aux auxiliaires de deฬfense, aux familles eฬploreฬes, aฬ€ toutes les victimes et personnes affecteฬes par les actes dโ€™inseฬcuriteฬ et de violence.

Lโ€™inseฬcuriteฬ est une reฬaliteฬ qui affecte les familles et la Nation. On enregistre de nombreux deฬplaceฬs dans plusieurs reฬgions du pays. La situation est preฬoccupante. Malgreฬ les actions entreprises, les reฬsultats restent en decฬงaฬ€ des attentes des populations.

LeschefssupeฬrieurscoutumiersettraditionnelsduBurkinaFasoconstatent des propos haineux et dโ€™incitation aฬ€ lโ€™intoleฬrance et aฬ€ la violence veฬhiculeฬs aฬ€ travers certains canaux de communication. Cela est contraire aฬ€ lโ€™esprit de fraterniteฬ seฬculaire qui a toujours preฬvalu dans notre pays et que nous avons heฬriteฬ de nos parents.

En tant que deฬpositaires et garants des pouvoirs coutumiers et traditionnels, incarnation de nos valeurs ancestrales, acteurs de lโ€™histoire de notre pays, nous, chefs supeฬrieurs coutumiers et traditionnels du Burkina Faso condamnons :

– toute atteinte aฬ€ la vie, aฬ€ lโ€™inteฬgriteฬ physique, morale et psychique de toute personne quelque soit sa race, son ethnie, sa religion, son appartenance politique et ideฬologique.

– les propos haineux et dโ€™incitation aฬ€ lโ€™intoleฬrance et aฬ€ la violence veฬhiculeฬs aฬ€ travers certains canaux de communication.

Interpelons :

โ€ข – ๐ฅ๐ž๐ฌ ๐š๐ฎ๐ญ๐จ๐ซ๐ข๐ญ๐žฬ๐ฌ ๐๐ฎ ๐ฉ๐š๐ฒ๐ฌ, ๐šฬ€ ๐œ๐จ๐ง๐œ๐ž๐ง๐ญ๐ซ๐ž๐ซ ๐ญ๐จ๐ฎ๐ญ๐ž๐ฌ ๐ฅ๐ž๐ฎ๐ซ๐ฌ ๐žฬ๐ง๐ž๐ซ๐ ๐ข๐ž๐ฌ ๐๐š๐ง๐ฌ ๐ฅ๐š ๐ฅ๐ฎ๐ญ๐ญ๐ž ๐œ๐จ๐ง๐ญ๐ซ๐ž ๐ฅ๐ž ๐ญ๐ž๐ซ๐ซ๐จ๐ซ๐ข๐ฌ๐ฆ๐ž, ๐ฅ๐ž ๐ซ๐ž๐œ๐จ๐ฎ๐ฏ๐ซ๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐๐ž ๐ฅโ€™๐ข๐ง๐ญ๐žฬ๐ ๐ซ๐š๐ฅ๐ข๐ญ๐žฬ ๐๐ฎ ๐ญ๐ž๐ซ๐ซ๐ข๐ญ๐จ๐ข๐ซ๐ž;

โ€ข – les acteurs politiques, administratifs, religieux et coutumiers, aฬ€ quelque niveau quโ€™ils soient, sur le devoir de veiller au respect de lโ€™inteฬgriteฬ de chaque communauteฬ en utilisant leur leadership pour contribuer aฬ€ apaiser les tensions et aฬ€ reฬconcilier les Burkinabeฬ€ ;

โ€ข – les filles et fils du Burkina qui, pour des raisons diverses ont des visions ou inteฬreฬ‚ts divergents avec la nation aฬ€ deฬposer les armes, aฬ€ revenir aฬ€ la raison et aฬ€ la ยซmaisonยป pour quโ€™ensemble, nous baฬ‚tissions notre pays dans la paix et la quieฬtude ;

โ€ข – le peuple Burkinabeฬ€, aฬ€ manifester sa compassion et sa solidariteฬ par son soutien actif aux deฬplaceฬs internes, aux veuves, aux orphelins et aฬ€ lโ€™ensemble des personnes vulneฬrables du fait de la crise ;

โ€ข – les Burkinabeฬ aฬ€ cultiver et renforcer : lโ€™union, la solidariteฬ, lโ€™amour, le patriotisme, la toleฬrance, lโ€™acceptation de la diffeฬrence, la fraterniteฬ, lโ€™humiliteฬ, le dialogue, le pardon, la coheฬsion sociale et lโ€™uniteฬ nationale.

 

๐‹๐ž๐ฌ ๐œ๐ก๐ž๐Ÿ๐ฌ ๐ฌ๐ฎ๐ฉ๐žฬ๐ซ๐ข๐ž๐ฎ๐ซ๐ฌ ๐œ๐จ๐ฎ๐ญ๐ฎ๐ฆ๐ข๐ž๐ซ๐ฌ ๐ž๐ญ ๐ญ๐ซ๐š๐๐ข๐ญ๐ข๐จ๐ง๐ง๐ž๐ฅ๐ฌ ๐๐ฎ ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ ๐ซ๐š๐ฉ๐ฉ๐ž๐ฅ๐ฅ๐ž๐ง๐ญ : โ€ข – aฬ€ lโ€™ensemble des Burkinabeฬ€, la neฬcessiteฬ de cultiver le sentiment dโ€™appartenance aฬ€ une meฬ‚me nation, la volonteฬ de vivre ensemble et de baฬ‚tir aฬ€ lโ€™unisson, une nation forte et prospeฬ€re ;

โ€ข – quโ€™au-delaฬ€ de nos diffeฬrences ethniques, religieuses ideฬologiques, philosophiques, politiques, nous avons une meฬ‚me patrie et nous avons le devoir de la proteฬger et de la ceฬder avec honneur et digniteฬ aux geฬneฬrations futures.

Populations du Burkina Faso,

En ce qui concerne les chefs supeฬrieurs coutumiers et traditionnels du Burkina

Faso, ils reฬiteฬ€rent leur disponibiliteฬ et leur ferme engagement aฬ€ jouer pleinement et entieฬ€rement leur partition, aฬ€ poursuivre leur contribution aฬ€ la paix.

๐ˆ๐ฅ๐ฌ ๐ข๐ฆ๐ฉ๐ฅ๐จ๐ซ๐ž๐ง๐ญ ๐ฅ๐š ๐ญ๐ž๐ซ๐ซ๐ž ๐ง๐จ๐ฎ๐ซ๐ซ๐ข๐œ๐ข๐žฬ€๐ซ๐ž ๐ž๐ญ ๐ฉ๐ซ๐จ๐ญ๐ž๐œ๐ญ๐ซ๐ข๐œ๐ž ๐๐ฎ ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š, ๐ฅ๐ž๐ฌ ๐ฆ๐šฬ‚๐ง๐ž๐ฌ ๐๐ž ๐ง๐จ๐ฌ ๐š๐ง๐œ๐žฬ‚๐ญ๐ซ๐ž๐ฌ ๐ž๐ญ ๐ฅ๐ž ๐“๐จ๐ฎ๐ญ ๐๐ฎ๐ข๐ฌ๐ฌ๐š๐ง๐ญ ๐ฉ๐จ๐ฎ๐ซ ๐ช๐ฎโ€™๐ข๐ฅ๐ฌ ๐ฏ๐ž๐ข๐ฅ๐ฅ๐ž๐ง๐ญ ๐ฌ๐ฎ๐ซ ๐ฅ๐ž ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š.

๐ƒ๐ข๐ž๐ฎ ๐ž๐ญ ๐ฅ๐ž๐ฌ ๐ฆ๐šฬ‚๐ง๐ž๐ฌ ๐๐ž ๐ง๐จ๐ฌ ๐š๐ง๐œ๐žฬ‚๐ญ๐ซ๐ž๐ฌ ๐›๐žฬ๐ง๐ข๐ฌ๐ฌ๐ž๐ง๐ญ ๐ฅ๐ž ๐๐ฎ๐ซ๐ค๐ข๐ง๐š ๐…๐š๐ฌ๐จ !

 

๐…๐š๐ข๐ญ ๐šฬ€ ๐Ž๐ฎ๐š๐ ๐š๐๐จ๐ฎ๐ ๐จ๐ฎ, ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐Ÿ— ๐ฃ๐ฎ๐ข๐ง ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ

Les chefs supeฬrieurs coutumiers et traditionnels du Burkina Faso

Sa Majesteฬ Naaba DJIGUIMPOLE, Roi de ZOUNGRANTENGA, TENKODOGO

Sa Majesteฬ Naaba KIBA, Roi du YATENGA, OUAHIGOUYA

Sa Majesteฬ Moogho Naaba BAONGO, Roi de lโ€™OUBRITENGA, OUAGADOUGOU

Sa Majesteฬ Naaba SIGRI, Roi du BOUSSOUMA

Sa Majesteฬ lโ€™Emir du Liptako DORI

Sa Majesteฬ lโ€™Emir de DJIBO

Le chef supreฬ‚me des BOBO Mandareฬ€, chef du canton de BOBO DIOULASSO

Le POPE, chef du canton de POฬ‚

Le chef du canton de DEDOUGOU

Le chef du canton de GAOUA