0 4 minutes 4 semaines

Ouagadougou/Voirie urbaine: Les Avenues Yennega et Moogho Naaba bientôt réhabiliter 

Le lancement des Travaux de Réhabilitation des Avenues Yennega et Moogho Naaba a été acté, ce vendredi 14 juin 2024 par les autorités.

La cérémonie s’est déroulée dans le quartier Kamsongin, arrondissement n⁰1 de la capitale politique burkinabè, en présence de plusieurs autorités gouvernementales, dont Adama Luc Sorgho, ministre des infrastructures, et Jean Emmanuel OUEDRAOGO, ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, ainsi que porte-parole du gouvernement.

Une Initiative Saluée par les Riverains

Et au Kamsong-Naaba d’ouvrir le balle des allocutions par l’expression de gratitude envers les dirigeants du pays. « Aujourd’hui, c’est une journée de joie pour nous les riverains de ces deux quartiers. Et nous en remercions sans distinction, les autorités pour cette belle initiative, » a-t-il déclaré. Il a également formulé des vœux de force et de réussite au président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, et à son gouvernement pour la réalisation des projets en cours pour un Burkina Faso pacifique.

Les travaux, qui seront exécutés par l’entreprise ESW SARL, ont été confiés pour un coût de plus de 2 milliards de francs CFA et devront être achevés dans un délai de six à huit mois. Le ministre Adama Luc Sorgho a insisté sur l’importance du respect des délais et des cahiers de charges afin de garantir une infrastructure de qualité, répondant aux attentes des habitants.

Encouragement à la Vigilance et à la Confiance.

Dans son discours, le ministre en charge des infrastructures a exhorté la population à faire preuve de vigilance et à maintenir une confiance accrue envers les dirigeants actuels. « N’écoutez pas les rumeurs. Nous avançons. Le gouvernement avance et nous allons vaincre. La patrie ou la mort nous vaincrons! », a-t-il martelé.

Ce projet de réhabilitation des avenues Yennega et Moogho Naaba représente non seulement une amélioration significative des infrastructures routières de Ouagadougou, mais également un symbole de l’engagement du gouvernement burkinabè à répondre aux besoins de ses citoyens. Les habitants attendent avec impatience l’achèvement de ces travaux qui promettent de faciliter la mobilité urbaine et d’améliorer leur cadre de vie.

Le ministre d’État Jean Emmanuel Ouédraogo a soutenu son homologue en charge des infrastructures dans l’invite des populations aux de solidarité en leur sein et au soutien des autorités dans cette lutte contre l’hydre terroriste.

«En tout état de cause, les consignes sont claires et les réponses seront sans sentiments contre tout contrevenant pour sabotage ou implication dans tout activités connexes…», a prévenu le ministre d’État.

Les responsables de l’entreprise eux se sont voulu rassurants sur le respect du délai qui leur est imparti pour la livraison de ses deux ouvrages.

✍️ Ismaël Kiekieta