0 3 minutes 2 mois

Les sympathisants du LCL ZOUNGRANA ont animé une conférence de presse ce mardi 11 octobre 2022 à Ouagadougou. Le but de cette rencontre avec les hommes de médias était de demander la libération du LCL Emmanuel ZOUNGRANA et d’inviter l’opinion publique à une mobilisation les jours à venir si la libération du LCL Emmanuel ZOUNGRANA n’est pas effective.

Ladite conférence s’est tenue sous le leadership du porte parole, Boris Guissou.

Est ce que les nouvelles autorités ont promis la libération du lieutenant colonel Emmanuel ZOUNGRANA ? C’est l’une des questions principales qui se posent lorsqu’un groupe de sympathisants revendique la libération avec effet immédiat du LCL Emmanuel ZOUNGRANA.
D’entrée de jeu, les conférenciers du jour ont etaillé le mérite du LCL ZOUNGRANA et ses hommes à Bahn, Tongomael, Djibo et Kaya. Avant de demander la libération du lieutenant colonel Emmanuel ZOUNGRANA en ces termes «Nous lançons un appel à toute la population à se mobiliser pour des actions à venir si la promesse des nouvelles autorités d’examiner le dossier politico judiciaire n’est pas suivie d’effet de libération du LCL ZOUNGRANA dans les jours qui suivent.»
Il convient de noter que le LCL ZOUNGRANA a arrêté le 10 janvier 2022 pour complot contre la sûreté de l’État. Et selon le porte parole des sympathisants, Boris Guissou, le LCL ZOUNGRANA croupi en prison depuis 10 mois sans que le juge d’instruction ne lui ait jamais signifié aucune preuve jusqu’à ce jour.
« Nous ne sommes pas encore rentrés en contact avec les nouvelles autorités. Mais une rencontre n’est pas exclue. Au MPSR1 d’autres ont estimé que le LCL ZOUNGRANA a préparé le coup d’état depuis sa prison et il n’en était rien. Nous invitons les autorités à tenir leur engagement. De la prison le LCL ZOUNGRANA a demandé aller au front pour combattre, ce qui explique son engagement pour les libération du Burkina Faso. Nous demandons à la justice de faire son travail. Nous demandons à la population de rester à l’écoute pour une mobilisation», a laissé entendre Marcelin OUÉDRAOGO.
Pour Bologo Simon venu de Ouahigouya, la région du Nord à besoin de tous ses fils et plus que jamais du LCL Emmanuel ZOUNGRANA.
Du reste, les sympathisants du LCL Emmanuel ZOUNGRANA sont convaincus que le LCL ZOUNGRANA a un rôle déterminant à jouer dans la défense de la Patrie. Pour eux, ça place n’est pas en prison mais au front.