0 1 minute 2 semaines

Le comité d’organisation de la 3e édition du festival << Rire en fête >>, a procédé à la cérémonie de sortie officielle des Divas du rire le jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou au Centre des Architectes du Rire (CAR). Au nombre d’une dizaine d’Humoristes, ladite cérémonie a été animée sous le leadership du Directeur du collectif des architectes du rire, initiateur des Divas, Moussa petit sergent et le Directeur du cabinet du ministère de la culture des arts et du tourisme.

Tout est parti du constat de la scène humoristique au Burkina Faso. « L’humour a été initié car il ya très peut de femme qui s’exprime. Pourtant le besoin des femmes de s’exprimer à travers l’humour est réel et existe », a soutenu l’initiateur Moussa petit sergent.

Pour petit sergent, le besoin se faisait sentir sur le terrain. Il affirme << C’est pourquoi j’ai initié uniquement aux femmes et aux filles qui font la formation et sont au nombre d’une dizaine >>. Il ajoute qu’à la sortie de ces Divas, c’est un sentiment de joie qui l’anime car tout s’est bien passé qu’il y a des souris aux lèvres et aussi des promesses faites par le Directeur du Cabinet à travers Mme la Ministre de la culture.

Pour ce qui est des projets, Moussa petit sergent veut écrire un spectacle avec les Divas nommé  » Moussa et les Divas » pour faire le tour de certaines provinces. Il faut noter qu’il y a une des Divas qui est retenue au parlement du rire et à chaque parlement du rire une, deux ou trois Divas sera à Abidjan pour représenter le Burkina Faso.

En partenariat avec le Fond de Développement Culturel et Touristique ( FDCT) et Africalia qui est une structure de coopération Belge, pour la directrice, Dorine, l’humour est une discipline artistique très ascendant et aussi c’est plein de femme. A partir du moment ou ils prennent la peine de monter un programme de formation pour des femmes humoristes et avoir l’ambition de les permettre de relever leurs carrière artistique et pouvoir les positionner sur des scènes dans la sous région est très important. Elle ajoute:  » sur scène, se sont des messages qu’elle transmettre au aîné c’est pour cela que nous avons accepté de les accompagner », dit-elle.

En ce qui concerne l’humoriste Apoutchou, Bintou BARO à l’état civil, c’est un sentiment inexplicable qui l’anime car c’est pas à chaque fois que l’on peut avoir c’est genre d’opportunités. << Pour le billet d’avion, c’est un jeu hasard que je m’attendais pas>>. La réussite de ce spectacle est un nouveau départ pour eux dans l’humour burkinabè. Elle a félicité les formateurs et souhaite emprunté les pats des doyens de l’humour burkinabè.